La romance : définition du genre

 

heart-700141_640

Pour un blog qui s’intitule Nothing but Romance, je pense qu’il est important que mon premier article explicite un peu plus ce terme de romance qui correspond à un genre littéraire.

Alors, qu’entendons-nous par romance ?

La romance est un genre littéraire dont vous entendrez plus souvent parler en termes de « romans sentimentaux » ou de « romans à l’eau de rose ». En cherchant dans un dictionnaire (ce bon vieux Larousse), il s’agirait d’une « ancienne chanson populaire espagnole de caractère narratif ». Je sens d’ici votre circonspection. Et encore, je ne vous ai pas donné toutes les définitions que j’ai pu trouver, plus fantasques les unes que les autres. Pour mettre tout cela au clair, non la romance n’est pas à l’origine espagnole, elle est anglaise (si vous vous demander pourquoi lisez ceci : La romance : les origines du genre).

Si vous cherchez une définition claire de ce genre littéraire, il faut aller chercher chez l’association des auteurs américains du genre (https://www.rwa.org/Romance) :

Two basic elements comprise every romance novel: a central love story and an emotionally satisfying and optimistic ending.

A Central Love Story: The main plot centers around individuals falling in love and struggling to make the relationship work. A writer can include as many subplots as he/she wants as long as the love story is the main focus of the novel.

An Emotionally Satisfying and Optimistic Ending: In a romance, the lovers who risk and struggle for each other and their relationship are rewarded with emotional justice and unconditional love.

Ce qui donne à peu près en français (traduction à peu près fidèle trouvée sur Wikipédia (ici) dont la page sur la romance est très bien écrite !) :

[Une romance] doit s’articuler autour de deux personnes, le sujet principal étant le développement d’une interaction romantique entre elles et la façon dont elles construisent ensemble cette relation. Tant le conflit que le point culminant du roman doivent être directement liés à ce thème central qu’est l’histoire d’amour, bien que le roman puisse aussi contenir des sous-intrigues sans lien avec la relation entre les personnages principaux. En outre, une romance doit apporter une satisfaction émotionnelle et se terminer de façon heureuse. 

Maintenant que j’en ai lu un nombre incalculable, j’ai affiné cette définition pour aboutir à une définition plus personnelle de la romance qui est la suivante :

La romance est un genre qui a pour sujet principal une histoire d’amour entre au moins deux personnages (qu’ils soient hétérosexuels ou homosexuels). L’ensemble du roman aura pour but de montrer la construction, un moment crucial ou l’évolution de la relation amoureuse de ces personnages. Une obligation ? Le « happy end ».

J’insiste beaucoup sur ce dernier point – la fin heureuse – qui est à mes yeux essentiel et qui servirait presque à définir entièrement le genre. Et que les choses soient claires une bonne fois pour toute : un roman qui traite d’une histoire d’amour et/ou dont la fin n’est pas heureuse n’est pas une romance. C’est juste un roman dont le sujet est une histoire d’amour.

 

Et vous, lectrices/lecteurs de romance, que pensez-vous de cette définition ? Avez-vous des remarques à faire ? Des points à éclaircir ? N’hésitez pas à réagir.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s