Le théorème du homard (T1) de Graeme Simsion

Résumé : Don Tillman a un gros problème. Ce n’est pas son incapacité à vivre en société. Ni ses idées arrêtées sur à peu près tout (à commencer par le homard au dîner, le mardi). Non, le vrai souci de Don, brillant professeur de génétique, c’est le « Problème Épouse ». Sur 100 individus de sexe féminin, 100 ne répondent absolument pas à la liste de critères scrupuleusement établie par lui – et Rosie, étudiante le jour, serveuse la nuit, encore moins que les autres… Et c’est bien là que le théorème se complique…

Mon avis :

Ce roman est un gros coup de cœur !
J’ai adoré suivre le parcours du héros, Don Tillman, à la recherche d’une épouse qui serait aussi sa femme idéale. Il met au point, conformément à son esprit rationnel, ce qu’il appelle « l’Opération Épouse » et crée un questionnaire auquel chacune des candidates devra répondre. Bien sûr, les choses ne vont pas se passer comme comme prévu. Don fait la connaissance de Rosie et il ne pourra s’empêcher de se sentir attiré par elle alors même qu’elle échoue à de nombreuses questions de son questionnaire…

Le livre est écrit à la troisième personne mais le récit est raconté uniquement du point de vue de Don ce qui nous permet de mieux le « comprendre » et de mieux appréhender la façon dont il vit au quotidien. Et puis c’est tellement drôle d’être plongé dans les pensées si rationnelles de ce héros peu commun !

En effet, Don est atteint d’autisme et, plus spécifiquement, du syndrome d’Asperger. J’ai lu dans des critiques que Graeme Simsion avait retranscrit ce syndrome avec beaucoup d’exactitude dans son roman. En tout cas, j’ai apprécié sa façon de nous montrer que cela ne fait pas de Don un « extraterrestre » mais juste quelqu’un qui réfléchit et, du coup, agit différemment. Il est à noter, d’ailleurs, qu’il ne réalisera jamais qu’il en est atteint même s’il se rend bien compte qu’il est « différent » (ça, on en doute pas !) de la moyenne des Hommes. Il enchaîne d’ailleurs les situations rocambolesques pour le plus grand plaisir du lecteur.

Ce qui fait la force de ce roman, c’est indubitablement ses personnages. Il y a d’abord Don qui, malgré sa différence, est un personnage très attachant. Il n’est pas très perspicace pour deviner les émotions et est parfois trop rationnel mais il est honnête, cuisine très bien (Rosie a beaucoup de chance    😀    !) et, contrairement à ce qu’elle croira à un moment de l’histoire, il est capable d’aimer d’amour. En dehors de Don et Rosie, les personnages secondaires apportent un « plus » à l’histoire et l’enrichie : je peux citer Gene, Claudia, leurs enfants, la Doyenne…

Ne vous fiez donc pas ni à la couverture ni au titre français qui, selon moi, n’incitent pas vraiment à la lecture (je préfère la couverture VO que je vous ai mise pour que vous puissiez comparer). Je n’irai pas jusqu’à qualifier cette histoire de romance (car le récit est focalisé sur Don) mais c’est indéniablement une belle comédie romantique que je vous encourage à découvrir !

Ma notation :

Où se procurer le livre :

Ce livre a d’abord été édité par les éditions Nil avant d’être réédité en poche chez Pocket. Vous pouvez trouver ce livre chez votre libraire, dans les FNAC et autres ainsi que sur Amazon !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s