La romance n’est pas de la pornographie

Cet article est un coup de gueule que j’ai écrit en réaction aux nombreux articles ou commentaires lus sur Internet dans lesquels l’emploi du terme « romance » se faisait à tort ou à travers. J’ai ressenti le besoin de réagir pour mettre une bonne fois pour toute les points sur les i : la romance n’est pas de la pornographie.

J’ai déjà eu l’occasion sur ce blog de définir ce qu’était la romance (ici pour les curieux), en vous démontrant ainsi qu’il s’agit ni plus ni moins d’un genre littéraire. On peut donc la ranger aux côtés des romans d’aventure, de science-fiction, historiques… et j’en passe !

De plus, vous le savez certainement, chaque genre littéraire possède ses caractéristiques propres. Celui qui imagine qu’il est facile d’écrire de la romance a tort : on n’écrit pas de la romance n’importe comment ! Il existe de nombreux codes à respecter dont le plus important est sûrement celui qui stipule que l’histoire doit s’achever par une fin heureuse (le fameux Happy End). Enfin, de la même manière que d’autres genres littéraires, la romance peut être déclinée dans tous les sous-genres possibles et imaginables.

Venons en à ce qui me pose problème : le mélange de plus en plus fréquent entre la romance, la romance érotique, la littérature érotique et la pornographie. Eh oui, cela fait beaucoup ! D’autant que ce mélange est souvent le prétexte pour dénigrer le genre de la romance. La confusion vient de la présence de scènes de sexe dans tous ces types d’histoires. Beaucoup de lecteurs ne se donnent pas la peine de creuser et aboutissent à la fausse conclusion qu’à partir du moment où il y a du sexe (et des sentiments) c’est, au mieux, une histoire d’amour pour femmes frustrées ou, au pire, de la pornographie.

Pour remettre les pendules à l’heure, je vais essayer de vous expliquer pourquoi romance, romance érotique, littérature érotique et pornographie ne sont pas la même chose.

– La romance, récit basé sur la rencontre d’au moins deux personnages, sert à montrer l’évolution de leur relation jusqu’à la fin heureuse. L’intrigue dans une romance est essentielle et soigneusement construite par l’auteur afin que le lecteur puisse « croire » à l’histoire des personnages (vous vous rappelez du pacte de lecture passé entre l’auteur et le lecteur ?). Dans ce contexte, que dire des ces scènes hots entre les personnages que les auteurs aiment à insérer dans leurs histoires, et les lecteurs à lire ? Je pense que la présence de ces scènes se justifie doublement :

  • Tout d’abord, elles sont un moyen pour l’auteur de montrer l’évolution de la relation des deux personnages. Par exemple, une scène de sexe entre deux personnes amoureuses et décidées à vivre ensemble est différente d’une même scène entre deux personnes qui souhaitent seulement « un coup du soir » (expression que l’auteur de romance privilégiera plutôt que « faire l’amour »). Pour reconnaître une bonne romance, rien de plus facile donc : toutes les scènes de sexes doivent apporter quelque chose au récit.
  • De plus, faire l’amour est un acte aussi naturel que de se nourrir, dormir ou respirer. Si vous lisiez un livre dans lequel les personnages ne dorment jamais et ne mangent jamais, ne trouveriez-vous pas cela bizarre ? Et, bon sang !, nous ne sommes plus au 16ème siècle mais au 21ème siècle ! Il me semble naturel plutôt que choquant que l’auteur insère des scènes de sexe dans son récit surtout quand il s’agit d’une histoire d’amour – il existe aussi des romances sans scènes de sexe mais la tendance actuelle ne va pas dans ce sens.

– On a déjà vu que la romance pouvait être déclinée en plusieurs sous-genres. Ceux-ci dépendent, par exemple, de l’époque, du public visé ou encore de l’intensité des scènes de sexe. La romance érotique est alors une romance dans laquelle la présence de scènes de sexe est plus marquée, voire plus importante, et elle sont plus explicites. (Ici, pas de risque que vous tombiez sur la phrase « Il la porta jusqu’à la chambre et la porte se referma sur eux » qui est, avoue-on le, plutôt frustrante pour le lecteur !). Toutefois, il ne faut pas oublier que l’histoire d’amour doit rester au premier plan ! Il est ainsi indispensable que toutes les scènes de sexe s’inscrivent dans le processus de développement des sentiments entre les personnages.

– En ce qui concerne la littérature érotique, pas de besoin d’avoir une intrigue centrée sur l’histoire d’amour. Cette littérature a pour but d’éveiller le désir chez son lecteur au moyen de la description d’ébats sexuels. Ces descriptions ne sont pas « crues » et tendent plutôt à sublimer la sexualité.

– Il est difficile de faire la différence entre littérature érotique et pornographie, cela dépend largement des subjectivités de chacun et de l’évolution des définitions avec le temps. En théorie, les descriptions dans l’érotisme ont pour vocation de sublimer la sexualité tandis que dans un récit pornographique les termes seront plus directs et « crus » – son but est simple : faire jouir le lecteur. Il n’y a pas particulièrement d’intrigue ou bien elle est minimaliste et/ou peu vraisemblable.

Maintenant que tout est clair, je ne sais pas comment on peut les confondre. Et, je suis  stupéfaite – voire quelque peu outrée – quand je lis des commentaires de lecteurs qui s’indignent qu’il n’y ait plus sur le marché de l’édition que de la « romance porno sans scénario » (pour résumer)(je ne vais pas commenter le « sans scénario » mais vous savez ce que j’en pense…). Cette logique qui associe immédiatement « sexe » à « porno » me désole. 

Après y avoir réfléchi, la première raison qui me vienne à l’esprit est que le sexe reste un sujet tabou chez certains. Deuxième raison, ces lecteurs ont eu la malchance de tomber sur un mauvais écrivain de romance qui n’a pas su faire des descriptions sensuelles de scènes de sexe et/ou qui en a mis une toutes les 5 pages dans son livre.

Dans le premier cas, je ne peux pas y faire grand chose. Dans le second cas, je vous conseille vivement de demander conseil à des passionné(e)s de la romance avant de lire la première histoire stipulée « romance » que vous trouverez. Cela vous évitera de tomber sur du grand n’importe quoi. La romance est encore un genre mal connu en France et les éditeurs/auteurs auto-édités ont tendance à faire un peu n’importe quoi…

Certains m’objecteront que la romance n’est pas au goût de tout le monde et qu’on a le droit de ne pas aimer ce genre. Je suis tout à fait d’accord, et je ne cherche à convertir personne ! Tous les goûts sont dans la nature. Cependant, cet argument est acceptable si la critique est constructive ou exprime seulement un avis négatif plutôt que de descendre tout le genre. Ce n’est pas le cas ici. Ce type de remarque est insultante à la fois envers le genre littéraire mais aussi envers le lectorat. Et j’apprécierai que l’on respecte tous les genres littéraires sans exprimer de dédain à cause de clichés et de préjugés.

 

J’espère que cet article ne vous a pas ni trop ennuyé ni trop choqué et que vous avez appris des choses    😉    ! Cela faisait longtemps que je souhaitais exprimer mon point de vue sur ce sujet qui me tient à cœur, c’est désormais chose faite.

Si vous souhaitez commenter mon article, si j’ai oublié de mentionner quelque chose ou bien encore si vous souhaitez reprendre/partager mon article, n’hésitez surtout pas ! Il vous suffit de me laisser un commentaire.

 

Sources :

Site des Romance Writers of America (c’est LA référence pour la romance puisque ce sont les auteurs américains qui ont posé les bases et les définitions du genre) : https://www.rwa.org/p/cm/ld/fid=579

Je ne pas spécialiste de littérature érotique mais si vous souhaitez explorer ce genre voilà le lien dont je me suis servie pour écrire mon article sans dire de bêtises : http://www.marceletsimone.net/2014/01/pourquoi-la-litt%C3%A9rature-%C3%A9rotique-fait-elle-couler-autant-d-encre.html

http://www.aufeminin.com/desir-sexuel/la-litterature-erotique-s641596.html

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/%C3%A9rotisme/30826

Une réflexion sur “La romance n’est pas de la pornographie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s