Graff cœur de Fanny André

Résumé : Léna a vingt-trois ans. Sa seule passion est le graff, et elle a déjà réalisé des fresques murales remarquées sous le pseudo de FéeBriLe. Mais entre soirées alcoolisées et histoires d’un soir, Léna ne supporte plus la vie qu’elle mène. Sur un coup de tête, alors qu’elle vient de mettre fin à ses études aux Beaux-Arts, elle part à la recherche de Caden. Celui avec lequel elle a vécu une relation passionnée et qu’elle ne réussit pas à oublier. Celui qui, parti à Londres quatre ans plus tôt, ne lui a jamais expliqué les raisons de son départ précipité et ne lui a pas donné de nouvelles depuis. Sur place, Léna est accueillie par Anna, une amie de longue date, et Ellen, la jumelle de Caden. Quand elle renoue avec ce dernier, il n’a plus rien en commun avec le garçon de ses souvenirs. Le rebelle qui la fascinait s’est métamorphosé en homme d’affaires froid et distant, fiancé à une jeune femme aux manières parfaites, et qui semble vivre dans une réalité tout autre. Mais Léna ne s’avoue pas vaincue et va tout tenter pour le reconquérir…

Mon avis :

Ce roman a tout d’abord attiré mon attention par sa couverture très colorée et son titre mystérieux. J’avais déjà entendu parler de cette auteur francophone, Fanny André, mais jamais lu aucun de ses romans. Le résumé a ensuite attisé ma curiosité, donc je me devais de découvrir cette romance new adult à la française !

Revenons-en à l’histoire. Dans ce roman, on suit les aventures de Léna, passionnée de graff, qui décide un beau jour de reconquérir son ex-amant qui vit désormais à Londres. Seulement, voilà, en débarquant à Londres, Léna ne s’attendait pas à ce que Caden soit fiancé. Très vite, elle se rend compte que de nombreux secrets entourent la famille de Caden et d’Ellen (cette dernière, sœur jumelle de Caden, est aussi l’ex-meilleure amie de Léna).

Je vais commencer par les points négatifs pour enchaîner avec les points positifs. Mon but est en effet de vous donner envie de lire cette jolie romance, qui en vaut vraiment le coup !

J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. En effet, le début du roman est un peu trop abrupt : la décision de l’héroïne d’aller à Londres tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Cela donnait l’impression que l’auteur a eu besoin d’un prétexte pour démarrer son histoire (je ne sais pas vous, mais décider de reconquérir un ex-petit-ami, 4 ans après la rupture, n’est pas la première chose qui me viendrait à l’esprit !).

Ensuite, je regrette que l’auteur ait utilisé des clichés qui donnent une impression de facilité (par exemple, il y a la figure du « méchant père » et celle du jeune héros riche, à la tête d’une entreprise). Sans que cela m’ait dérangée pendant ma lecture, le récit y perd en originalité. Mais par contre, cela met encore plus en valeur le thème du graff qui est, pour le coup, totalement inédit dans une romance (en ce qui me concerne, du moins) !

Dernier point négatif, j’ai été un peu déçue par la fin. Il y avait pas mal de tension dans les dernières pages et je m’attendais à une fin fracassante, marquante. Au lieu de quoi, j’ai trouvé que les difficultés et les problèmes des héros se sont résolus trop rapidement. Je suis donc restée sur ma faim – je n’aurai pas été contre quelques pages supplémentaires !

Venons en maintenant aux points positifs de ce roman :

Après le début abrupt, une fois que Léna est à Londres, ça s’améliore. Nous sommes confrontés à de nombreux mystères sur le passé des trois jeunes gens et des indices sont donnés au fur et à mesure, ce qui permet d’accrocher l’intérêt du lecteur. C’est vraiment à partir de ce moment que je me suis laissée happer par le récit.

L’auteur a recours à un système de flash-back pour revenir sur le passé des personnages. Et, alors que d’habitude je n’apprécie pas trop ce procédé – je trouve que cela alourdit la lecture – il est ici très bien amené et géré. De manière générale, j’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur. Il y a d’ailleurs une scène en particulier qui m’a marquée, celle de la première fois de Léna. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découvrir par vous-même, mais j’ai trouvé cette scène magnifique !

J’ai déjà évoqué plus haut le thème inédit du graff. Je n’y connaissais pas grand-chose et j’ai été à la fois séduite et touchée par l’art de Léna. À ce propos, vous pouvez visiter le pinterest de l’auteur (en cliquant ici : https://fr.pinterest.com/fannyandre4/graff-coeur/) qui a mis en ligne les images dont elle s’est inspirée pour son histoire.

Je ne pouvais pas parler de Graff Cœur sans évoquer le héros, Caden    😀     ! C’est un héros typique de romance : un homme torturé, soumis à de multiples obligations, qui se sent obligé de faire ce qu’il considère être son devoir. Heureusement, Léna est là pour le soutenir et l’aider à exprimer ses vrais sentiments.

Pour conclure, l’univers de ce roman et la touchante histoire d’amour entre Léna et Caden m’ont beaucoup plu. C’est un vrai coup de cœur que je vous encourage à découvrir à votre tour ! Quant à moi, je vais me dépêcher de découvrir d’autres romans de Fanny André.

Ma notation :

note : 5/5
note : 5/5

Où se procurer ce roman :

Ce roman est publié chez Blackmoon dans sa collection romance. Il est pour l’instant disponible uniquement en numérique, chez les revendeurs habituels. Le lien Amazon est ici

Si vous souhaitez lire un extrait (les premières pages du roman), c’est possible en cliquant ici (lien officiel de la maison d’édition) : http://www.calameo.com/read/000000046c3c396322273.

2 réflexions sur “Graff cœur de Fanny André

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s