The Vanishing Girl T1 de Laura Thalassa

Résumé : Chaque nuit, après s’être endormie, Ember Pierce disparaît. Elle peut alors se téléporter n’importe où : à l’étranger dans une ville inconnue ou dans la chambre d’un garçon qui la fait craquer. Après dix minutes, son temps écoulé, elle retourne dans son lit. C’est un secret qu’elle a réussi à conserver pendant ces cinq dernières années. Mais, maintenant, quelqu’un d’autre est au courant. Une semaine après son dix-huitième anniversaire, un garçon superbe, Caden Hawthorne, la kidnappe et la livre au gouvernement avant de disparaître sous ses yeux. Ember comprend alors deux choses : elle n’est pas seule et les gens comme elle – les téléporteurs – sont utilisés comme une arme.

Expédiée dans un camp d’entraînement quasi militaire, Ember découvre qu’on lui a affecté Caden comme partenaire. Ils doivent désormais travailler main dans la main lors de missions de téléportation pour le gouvernement, toutes plus risquées les unes que les autres. Mais Ember compte retrouver sa liberté et elle se rapproche de Caden, qui semble détenir la clef qui la fera sortir de cette prison. Si elle parvient à rester en vie !

Mon avis :

Je remercie le site NetGalley et les éditions Amazon qui m’ont permis de lire ce roman en échange d’une chronique (certifiée honnête). Mon choix de chroniquer ce roman n’est pas dû au hasard puisque, en naviguant sur internet, j’étais déjà tombée sur un avis qui m’avait alors intriguée. Le résumé de ce livre n’a fait que confirmer mon envie de le découvrir.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas été autant happée et tenue en haleine par une lecture. Ce roman, de type jeunesse/romance/suspense/science-fiction (oui, tout ça ensemble !), y a parfaitement réussi. Dans ce premier tome, on fait connaissance avec Ember, une jeune fille de 18 ans qui possède un don exceptionnel, celui de pouvoir se téléporter pendant les 10 premières minutes de son sommeil. Elle réussit à cacher cette aptitude hors du commun mais, peu après son anniversaire, des agents du gouvernement viennent la chercher chez elle pour l’emmener dans un centre, où Ember retrouve des jeunes gens qui ont le même don que le sien. Très vite, elle comprend qu’elle est une propriété du gouvernement, qui utilise ces individus exceptionnels pour préserver la sécurité nationale même si cela signifie les exposer à des dangers qui se révèlent parfois mortels.

Cette idée de téléportation, sur laquelle est basée l’intrigue, est très intéressante et intrigante pour le lecteur et l’on est curieux de découvrir la manière dont ce don se manifeste, etc. (tous les pourquoi et les comment que cela suppose). Malheureusement, j’ai trouvé que l’auteure n’avait pas apporté suffisamment d’éléments de réponse à toutes les questions que le lecteur est amené à se poser, laissant planer un flou (volontaire, pour nous en dévoiler plus dans les tomes suivants ?, ou bien involontaire ? C’est toute la question…). Certaines explications ne sont pas claires du tout. Je me suis d’ailleurs demandée si ce n’était pas un problème de traduction. En effet, si le texte est fluide, j’ai relevé des défauts de traduction avec des répétitions de mots mais également des tournures de phrases pas toujours très justes.

Le style, quant à lui, est agréable avec une écriture fluide et entraînante. Le récit avec un point de vue à la première personne, qui me dérange d’habitude, ne m’a pas gênée ici, sans doute parce que j’ai apprécié l’héroïne. En revanche, je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis identifiée à Ember. Ses réactions lorsqu’elle est emmenée (de force) par les agents du gouvernement dans le centre spécialisé ou plutôt, dans le cas présent, son absence de réactions devant des situations qui m’auraient littéralement fait hurler m’a beaucoup frustrée (bizarrement, je trouve que cela se ressent à travers mes mots, lol !). L’héroïne connaît néanmoins une évolution intéressante et, comme le livre se finit en beauté sur un cliffhanger, je suis pressée de la retrouver ! En revanche, je ne commente pas la relation amoureuse des héros parce que je trouve que le résumé est suffisamment explicite à ce sujet. Je préfère vous laisser le plaisir de la découvrir par vous-même     😉     . 

Ce premier tome de la série The Vanishing Girl, prévue pour être une trilogie, est donc très prometteur pour la suite. J’attends beaucoup des prochains tomes (le deuxième tome devrait paraître en français en novembre 2017) et j’espère que l’auteure remédiera aux défauts que j’ai soulevé et qui tiennent, pour beaucoup, à une certaine naïveté ou à un manque de maturité – au choix – dans son écriture.

A noter que si le livre semble être destiné à un public plutôt jeune, ce n’est pas le cas puisqu’il y a quand même la présence de scènes d’amour détaillées. Il s’agit après tout d’une romance New Adult, avec des éléments de suspense et de science-fiction, que je recommande auprès de tous les amoureux du genre et aux curieux.

Ma notation :

note : 4/5

Fiche de lecture :

Titre : The Vanishing Girl (The Vanishing Girl #1)
Auteure : Laura Thalassa (lien de son site web)
Éditeur : Amazon Crossing
Genre : Romance New Adult avec éléments de science-fiction et de romantic suspense
Pages : 344 pages
Prix papier : 9, 99 euros
Prix numérique : 5, 99 euros (gratuit dans le cadre de Kindle Unlimited)
Date de sortie : le 21 mars 2017
Lien Amazon
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s