Le romantic suspense

téléchargement

Cela fait déjà plusieurs mois que je prévois de faire un article sur le romantic suspense, à la suite d’une demande pour donner des idées de lecture aux personnes intéressées par ce genre. Un récent commentaire sur mon blog, qui me demandait ce qu’était le romantic suspense, m’a poussée à m’y remettre. J’ai essayé de rendre cet article aussi complet que possible et j’espère qu’il vous sera utile !

J’ai construit cet article en trois parties. Je vais commencer par une présentation générale avant d’aborder les défis et difficultés liés au genre du romantic suspense. Enfin, vous aurez le droit à une présentation de quelques romans de mon choix 🙂 .

Pour faire comprendre ce qu’est la romance policière, ou romantic suspense comme on l’appelle en anglais, je dis souvent qu’il s’agit d’un mélange entre un roman policier et une romance, c’est-à-dire qu’on a une histoire dans laquelle un couple se forme tout en affrontant une menace (qui a le potentiel d’être fatale pour au moins l’un des héros). Il s’agit donc d’une histoire où tension et danger sont omniprésents, ce qui est cependant compensé par la certitude de la fin heureuse (qui est, je le rappelle, obligatoire dans une romance !).

L'écrivaine Mary Stewart
L’écrivaine Mary Stewart (1916-2014)

Les origines du romantic suspense remontent au milieu du XXe siècle, avec l’écrivaine Mary Stewart qui est l’une des premières à avoir mélangé suspense et histoire d’amour en mettant l’accent sur cette dernière. L’apparition du genre s’accompagne rapidement de la mise en place de clichés ou, en tout cas, de rôles types qui persistent encore dans les romans d’aujourd’hui. Quelques exemples :

  • C’est le héros qui endosse le plus souvent l’habit de policier, de détective, de garde du corps, de militaire, etc. L’héroïne est le plus souvent la victime.
  • La menace qui pèse sur les héros permet de mettre en scène un héros qui protège l’héroïne (le prince charmant a perdu son armure au profit d’un gilet par-balles 😉 !). L’héroïne peut alors se rendre compte des qualités du héros.

En France, il existe des collections dédiées au romantic suspense chez plusieurs maisons d’éditions de romance : la collection Black Rose pour Harlequin, la collection Romantic Suspense pour J’ai Lu et la collection Suspense pour Milady. Cela peut paraître assez conséquent et pourtant, il existe une grande différence avec les pays anglophones.

Ainsi, si l’on se fie aux statistiques données par les Romance Writers of America sur leur site, le romantic suspense est le premier sous-genre le plus lu de la romance et ce, à la fois en papier (53%) et en ebook (48%). Pourtant, en France, les maisons d’éditions n’en publient pas énormément si l’on compare avec les traductions de romance historique ou de romance contemporaine (mon propos n’englobe pas ici la romance francophone). Il suffit de constater que J’ai Lu n’en a pas publié depuis un an. Je n’ai aucune réponse à apporter, seulement des hypothèses : soit le lectorat français apprécie moins le romantic suspense donc les éditeurs en publient moins, soit ils le font mais dans des collections « fourre-tout », ce qui revient à masquer le genre.

Abordons maintenant les difficultés inhérentes au genre du romantic suspense.

La principale difficulté qui émerge concerne le dosage entre le suspense et la romance. Certains auteurs mettent l’accent sur l’un, au détriment de l’autre. L’équilibre est assez délicat puisqu’il faut que le développement de la relation amoureuse soit au centre du roman et, en même temps, il ne faut pas que le suspense débarque comme par magie dans les 50 dernières pages du livre.

Si l’on prend le cas où l’accent est mis sur la romance, on peut tout de suite aller voir du côté des romances historiques d’il y a plusieurs années. Le suspense surgissait vers la fin pour menacer les héros qui venaient juste de se mettre en couple. Cela permettait de les mettre à l’épreuve et de leur permettre de se rendre véritablement compte de leur amour l’un pour l’autre. De mémoire, je peux citer les auteures Julie Garwood, Virginia Henley, Jude Deveraux, Johanna Lindsey notamment. Pour l’anecdote, quand je lisais ces romances sur ma liseuse, je savais que, quand les héros se mettaient en couple et que j’étais à 80% du livre, on allait avoir droit à un enlèvement de l’héroïne, apparition du méchant, etc. Cette menace était présente depuis le début mais ne se concrétisait qu’à la fin. Dans ce cas, je ne pense pas trop m’avancer en convenant qu’il ne s’agit pas de véritable romantic suspense historique. Cette pointe de suspense n’est pas seulement réservée à l’historique mais peut se retrouver dans d’autres sous-genres comme la romance contemporaine, la romance paranormale, etc.

Ce choix d’introduire du suspense est certainement dû à une volonté de la part de l’auteur de rendre l’histoire plus intéressante (et, après tout, c’est dans la nature des histoires d’avoir un minimum de suspense) voire, dans certains cas (les moins bons) pour meubler une intrigue pas très riche. En effet, écrire une romance pose un certain défi : tout repose sur les sentiments mais encore faut-il les provoquer. Et de nombreux obstacles reposent sur la menace de l’un ou l’autre des héros.

Lady Sherlock T1 A Study in Scarlet Women de Sherry Thomas

Il y a également le cas où l’histoire d’amour est en arrière-plan. C’est souvent le cas dans les romans policiers qui ne sont pas pensés comme une romance. De la même manière qu’une histoire comporte du suspense, l’amour est très présent en littérature donc il n’est pas étonnant d’en retrouver souvent ! Voici un exemple, plutôt original : Sherry Thomas, auteure notamment de nombreuses romances historiques, s’est récemment lancée dans une nouvelle série policière et historique avec, pour héroïne, une certaine Charlotte Holmes. Et il ne faut pas s’attendre à lire une romance.

Pour conclure sur cette difficulté du dosage, je me permets de citer Roxanne St Claire, auteure de romantic suspense, qui a déclaré dans un article pour autocrit.com que, de tous les sous-genres de la romance, c’est le romantic suspense qui est probablement le plus difficile à écrire, justement du fait de ce dosage entre sentiments et action : « I’d venture to say romantic suspense is the most complicated subgenre in romance writing, but no novel is easy to write. ».

Et maintenant, les suggestions ! J’ai essayé de mettre le plus possible de livres disponibles en français et de varier les sous-genres. Vous pouvez cliquer sur les couvertures pour obtenir le titre, l’auteur et le résumé des livres.

  • Commençons avec le romantic suspense contemporain. J’ai choisi des titres très classiques, mis à part Follement (Lucy Valentine #1) d’Heather Webber qui suit la même héroïne sur plusieurs tomes et qui possède une touche de paranormal en plus.
  • Voici maintenant les romantic suspenses historiques, que j’ai séparé entre les titres qui se focalisent plus sur le mystère (et qui n’ont pas un couple par tome) et ceux dont la romance est centrale :

Romans où l’intrigue est mise en avant par rapport à la romance (une histoire d’amour est présente mais de manière plus ou moins importante) :

Maintenant ceux où la romance domine (j’ai essayé de m’assurer qu’il y avait un minimum de suspense mais comme je ne les ai pas tous lus, il est possible que j’ai fait une erreur 🙂 !). A savoir qu’il n’est pas toujours facile de les trouver puisqu’il peut y avoir du suspense dans un tome ou deux d’une série seulement, par exemple. Mais si la présence d’une enquête, d’un détective ou d’un espion, etc. est mentionnée dans le résumé, ce sont de bons indices !

A noter que des auteures comme Amanda Quick ont fait leur spécialité d’introduire du suspense dans leurs romances.

  • Pour terminer, voici des romances steampunk et une romance fantasy dans lesquelles vous pouvez retrouver un minimum de suspense :
  • Du côté des auteures non traduites, on peut également mentionner Erica Monroe, Darcy Burke et Manda Collins.

 

J’espère que cet article vous a plu et a pu vous donner des idées de lecture 🙂 . Le romantic suspense est loin d’être le genre que je maîtrise le plus alors, si j’ai fait la moindre erreur ou si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

 

Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sous-genres_de_la_romance#cite_note-17
http://www.lesromantiques.com/Webzine/Webzinejuin2012.pdf
https://laurasheehan.wordpress.com/writings/genre-explorer-romantic-suspense/
https://www.autocrit.com/editing/library/unraveling-the-complexities-of-romantic-suspense/
https://www.rwa.org/p/cm/ld/fid=582
https://kissandthrill.com/tag/historical-romantic-suspense/
http://happyeverafter.usatoday.com/2015/09/23/madeline-hunter-historical-romantic-suspense-quick-kelly-marlowe/
https://en.wikipedia.org/wiki/Mary_Stewart_(novelist)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s